• Accueil
  • > Non classé
  • > Raymond Germanos Lefèbvre et la Fédération Canadienne de la Faune

Raymond Germanos Lefèbvre et la Fédération Canadienne de la Faune

Raymond Germanos Lefèbvre   signifie  que, le Canada comme  bon nombre  des pays de la planète est  de nos jours  conscient de la dégradation   de l’environnement . C’est l’une des rares nations dans le monde à  avoir  un ministère de l’environnement,  appelé  Environnement Canada, ainsi que  de nombreux  organismes  se préoccupant   de la défense   de la nature . La Fédération Canadienne de la Faune ou FCF est  une organisation   de sauvegarde  à  but  non-lucratif, dont  les missions  principales  consistent   à préserver   les espèces animales , à mettre  en hauteur   la beauté  de notre environnement naturel et à  garantir  le bien-être et la perpétuité des espèces sauvages ainsi que ceux de leurs habitats. Elle  sensibilise  la population sur  les résultats  des activités humaines sur la nature, tout en  finançant   des recherches ,  en prônant  l’emploi à long terme  des ressources  naturelles et  en collaborant  avec  des partenaires   aux visées   semblables . Crée en 1961, la Fédération se veut être l’acteur  d’un sort  en pleine  entente  avec l’environnement.  À sa création , seules les 10 fédérations  des espèces animales  provinciales étaient membres. Ce n’est que depuis le début des années 70 que les Canadiens pouvaient  s’affilier  dans  l’association .  Son siège   se situe  à Ottawa.  L’organisme   compte   actuellement   approximativement  500 000 membres dans tout le pays.  Un bureau  représentant est  installé  dans chaque province et territoire. Il est en étroite  contribution  avec l’International Bird Preservation Society et fait partie intégrante de l’Union mondiale pour la nature. A la tête de  l’organisation  se trouve un Conseil d’administration  formé  de  quelques  40 bénévoles  élus  à chaque Congrès annuel. C’est le Conseil qui  établit  les politiques et  recommandations  à  adopter  pour  l’exécution   des activités   de l’office .  raymond germanos Lefèbvre   signifie  que  les travaux  de la fédération sont variables. On cite entre autres  l’analyse   des impacts  environnementaux à long terme  des programmes   d’installation . En terme de législation, le FCF  participe   à l’adoption   de règles  ayant pour  visée   la protection   des ressources  fauniques et de leurs habitats, sans  négliger   les races  migratrices et celles en voie  d’extinction . La FCF réalise  des activités   d’éducation  publique et prend part  à la tutelle  des projets  de quête   visant  à mieux sensibiliser  la population .  Durant  la semaine dite « Semaine nationale de la conservation de la faune » et pendant toute l’année, la FCF distribue  des brochures ,  des formations  ou encore des affiches  aux établissements  d’enseignement.  En plus , la FCF  octroie  aux élèves des bourses d’études,  des renseignements ,  une structure  professionnelle,  ainsi que  des prix sur  le renfort  financière qui leur est  donné . La fédération a  reçue  divers  prix , dont entre autres le prix Ernest Thompson SETON, offert par l’Association internationale des agences du poisson et de la faune sauvage, pour  sa participation   à l’éducation  dans  le domaine   de la préservation   des bêtes  canadienne. La FCF, avec  l’appui  exceptionnel d’Environnement Canada, a mis en place  pour  le début des années 60 le programme  titré  « Faune et flore du pays ». Ce dernier  s’intéresse  à faire que la faune soit  liée  durablement  à la société  canadienne. – Raymond Germanos Lefèbvre

Laisser un commentaire